dimanche 6 avril 2008

Un week end à Paris. Deceptions.

La Marais est beau. Tendance, léché, astiqué, bobo...

J'ai marché des heures et des heures sur ces échasses avec cet appareil photo pourrave, Paris est magnifique. Sous ce gris, gris-bleu. Paris est vivant.  Même un dimanche. La jeunesse est dorée ici, mais elle n'a pas d'éclat. Des jeunes sur des bancs, armés de leurs bouteille de champagne à 6 heures de l'après-midi, c'est la première chose que j'ai vu, j'en ai vu des sacrès cocainés. Ce défilé permanent de filles au top, à leur top, au top de la mode qu'ici on ne connaît pas. Treillis, flare, Escarpins, bottes, chemises, lunettes, compensées, pull jacquard, cardigan cachemire, warfayer, le  tout vintage. J'aime tellement. Mais j'ai mis les pieds dans un monde différent. Adieu Tourcoing. Eux ignorent tout, ignorent la banlieue, ignore le populaire pourtant si riche.  Le populaire, lui n'ignore pas je crois. On ne cesse de rêver. De mieux. De plus dans nos mains, sur nos cuisses, dans nos poumons. Il n'est pas facile de s'enrichir autre chose, autrement.

Ma plus belle découverte  est sans aucun doute le quartier juifs. Au milieu de ces chapeaux, de ces kippas,  de tous ces hommes, je me sens tellement bien. A croire que mes origines m'appellent. La rue des rosiers, ses tonnes de strudels, de macrouts et la scène culte dans Rabbie Jacob. Ces snaks de bouffe juive. Et tout ce monde. Deux petites friperies pas terribles, terribles  mais trouvaille quand même d'une veste militaire et d'un pull de grand-mère, je n'ai absolument aucune idée de comment le porter... si vous avez des conseils:). (La prochaine fois je cours chez Guerrisol). Ici même les vides geniers ne sont pas poussiéreux. Des petits instants si sympas, la vue d'un vieillard au milieu d'une impasse une photo qui aurait pu être magnifique, un chanteur place des Vosges qui chantait "Cold song" , Ces impasses, ces cours, ces bâtiments. Mon papa qui finit son marathon. Et le ptit moment avec cette Jeanne, pas vue depuis si longtemps.

Sur ce . Je vous embrasse.

Et racontez-moi vos vacances....

[Un petit patchwork.] [Excusez la qualité merdique des photos, c'est décidé je change bientôt.]

Les Aventures de Rabbi Jacob - Louis De Funès

Posté par tagada59 à 09:59 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Un week end à Paris. Deceptions.

    Tu as dis la chose qu'il ne fallait pas : "racontez moi vos vacances". Et oui, pcq la il va devoir rester au moins un quart d'heure devant ton ordi à lire mon commentaire ^^
    Brefff. (J'aime bien ce mot !)
    Déjà, il va falloir qu'on reparle de ce petit séjour à Paris en juillet. Et il va aussi falloir que tu me montre tes petites trouvailles parisiennes et tt et tt.
    Sinon parlons de mes vacances. (je dois être quelque peu égocentrique pr aimer à ce point raconter ma vie^^) Elles sont à la fois géniales et nulles. En fait c'est cool pcq le fait d'être toute seule ds un coin pommé bin ca permet de réfléchir à plein de chose, de faire également des trucs de grand mère (crochet, couture ...), de regarder 36000 sites de mode et forcément La Redoute ds les moindres détails, accessoirement de faire de la guitare, sauf que ça c'est moins bien pcq je grave doute (voir dernier article de mon blog je vais pas recommencer). Mais en même je relativise pcq je serais à Lille je serais en état de larve ... Finalement le seul problème, c'est que je passe mon temps à bouffer...
    Sur ce , je te laisse
    [L]

    Posté par Aurore, jeudi 10 avril 2008 à 10:53 AM | | Répondre
Nouveau commentaire